En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal IRSTEA Conseil Régional d'Auvergne

Accueil

Valprai

Valprai : La diversité des PRAIries de moyenne montagne : un atout à VALoriser pour le développement de ces territoires

Résumé :

Le projet VALPRAI repose sur l'hypothèse que les prairies et leur diversité sont un atout pour l'Auvergne. Les études menées visent à croiser le point de vue des éleveurs et des acteurs territoriaux, et de plusieurs disciplines. Les résultats acquis en 2010 confirment dans différents systèmes d'élevage que les éleveurs qualifient la diversité de leurs prairies en premier lieu en lien avec les caractéristiques physiques des parcelles ; ils perçoivent l’intérêt de cette diversité pour diminuer la sensibilité de leur système face à l’aléa climatique. Le rôle important du régime hydrique des sols sur la diversité floristique intra-parcelle est confirmé. La diversité fonctionnelle intra-exploitation augmente avec la diversité des types de production dans les systèmes associant des bovins laitiers et des bovins allaitants, des bovins et des ovins. A l’échelle d’un petit territoire, les bases de la démarche de prospective technico-économique sur les exploitations herbagères ont été mises en œuvre sur un des terrains d'approfondissement du projet. Les simulations en cours de finalisation à l’échelle territoriale et la synthèse des résultats aux échelles de la parcelle et de l’exploitation vont permettre de formuler des pistes pour une meilleure valorisation des prairies.

4 pages :   Plaquette 4 pages 2012

Principales publications : liste des publications 2008-2010

Contribution au développement régional :

 - Contribution à l’identification des enjeux de développement régionaux et territoriaux

L’élevage d’herbivores de la région Auvergne repose en premier lieu sur la valorisation des prairies. Cet élevage est un élément important de l’économie régionale à travers les filères agro-alimentaires qui en dépendent et les activités de tourisme qu’il soutient. Enfin l’élevage d’herbivores en Auvergne est également un élément important de la gestion des milieux naturels et par conséquent de la qualité de l’environnement. Au-delà de ces enjeux généraux, le projet VALPRAI nous semble mettre en évidence des enjeux de développement régional jusqu'ici peu soulignés :
- L’intérêt de mettre en lien les différents acteurs pour une réflexion sur la valorisation de produits issues de prairies, la réflexion étant essentiellement portée actuellement par les filières et institutions dans un souci de commercialisation et de promotion des produits, sans réellement envisager les synergies ou complémentarités avec les autres activités ou services inscrits dans le territoire concerné
- L’intérêt d'appréhender, de valoriser et soutenir la diversité des prairies en tenant compte de la diversité des milieux et des systèmes de production de la région
- La question de la diversité de productivité des élevages au sein des territoires de la région, qui reste forte malgré une tendance globale à l'augmentation au cours des dernières décennies, avec les inégalités de performance économique et de perspectives qui en découlent
- Le savoir-faire, souvent implicite, des éleveurs quant à la gestion et la préservation de la diversité des prairies

- Contribution aux approches analytiques du développement régional, dans telle ou telle discipline

Le projet VALPRAI apporte des éléments de méthodologies pour différentes disciplines quant à la diversité des prairies et sa valorisation : - En agronomie et zootechnie des systèmes d’élevage, des éléments pour mieux comprendre comment se construit la diversité interne au territoire, quant aux sols agricoles, aux ressources herbagères et aux types d'exploitations. - En économie et en agronomie des territoires, des éléments de méthode pour construire des démarches prospectives sur la viabilité économique des élevages et sur l’utilisation des espaces en prairie, intègrant à la fois i) les tendances socio-économiques dictées par les politiques publiques et ii) les dynamiques locales organisées par les filières et les gestionnaires de territoire, tout en tenant compte de la diversité interne des situations régionales.

- Contribution à la compréhension des dynamiques territoriales

La méthode développée sur un des terrains d’approfondissement du projet VALPRAI, visant à analyser les dynamiques agricoles au sein d’un territoire, s’est montrée relativement opérationnelle et adaptée
Page 13 sur 17
pour appréhender ces dynamiques et pour interagir avec les élus locaux au niveau de la collecte et de l’analyse des données. Elle permet au final de mesurer des changements globaux concernant le territoire (SAU, volumes de production, main d’œuvre), et des changements plus spécifiques de filière ou de lieu au sein du territoire. Elle offre aussi une base de discussion et de réflexion intéressante pour des exercices de prospectives impliquant chercheurs et acteurs ; une telle démarche facilité et enrichit la compréhension des dynamiques territoriales des uns et des autres.

- Contribution au développement régional par la production d’outils d’analyse (bases de données, modèles de simulation, analyses qualitatives...) ou d’outils de pilotage et d’accompagnement

Le projet VALPRAI permet la constitution de références sur des systèmes d’élevage de moyenne altitude "tout herbe", dans diverses conditions agro-climatiques, démographiques et économiques significatives de disparités régionales, tout en focalisant et donnant des éléments nouveaux et précis sur la ressource prairiale. L'utilisation de ces références et des données acquises pour mettre au point une première base de données comportant à la fois des caractéristiques d'exploitation et d'utilisation des prairies et des caractéristiques de la diversité des prairies, peut participer à la mise en place d'un référentiel plus large sur l'Auvergne sur la diversité des prairies, ses caractéristiques et ses modes de gestion dans différents contextes locaux. Un tel référentiel, qui permettrait de formaliser et communiquer sur des savoir-faire d'éleveurs quant à la préservation et la gestion de cette diversité des prairies dans la région, pourrait intéresser les acteurs régionaux et locaux de l'environnement et de l'agriculture, et ainsi améliorer la durabilité des systèmes d’élevage utilisateurs et gestionnaires d'espaces prairiaux de moyenne altitude, et pour lesquels les alternatives techniques et économiques sont fortement dépendantes de contraintes géographiques, climatiques et économiques.

- Contribution à la structuration et à l’organisation de collectifs d’acteurs, et au dialogue entre les parties prenantes.

Le projet VALPRAI, en développant et en croisant plusieurs types de regard sur une même "ressource" régionale (la diversité des prairies vue par des agriculteurs, conseillers, acteurs non agricoles, chercheurs agronomes), montre l'intérêt d'un "décloisonnement" des approches quant aux prairies ; il montre aussi que ce type de démarche est encore peu inscrit dans les pratiques des filières ou des acteurs locaux. Cette confrontation des regards pratiquée dans Valprai doit permettre une meilleure connaissance et mise en débat de ce que permet ou ne permet pas la valorisation de cette ressource dans une perspective de développement régional. Il nous semble ainsi que les questions que nous instruisons devraient permettre de mettre en avant l'intérêt d'une agriculture "située", avec la valorisation des ressources biologiques locales (en l'occurrence les prairies auvergnates), allant dans le sens d'une agriculture plus durable.

- Contribution à la conception ou à la mise en œuvre des politiques régionales

A ce niveau la contribution de VALPRAI ne peut être qu’indirecte et à moyen terme, dans la mesure où les acteurs des politiques régionales s'approprieront les résultats du projet et auront les moyens de mobiliser les acteurs locaux sur les enjeux soulignés par le projet.

- Contribution à la formation permanente ou initiale des acteurs locaux

Cette contribution demande d'abord d'avancer dans la formalisation des messages issus des résultats de Valprai en lien avec les acteurs du développement. Les transferts dans les formations ne pourront intervenir que dans un deuxième temps après appropriation par les acteurs de la formation des produits méthodologiques, techniques et scientifiques du projet.

Contacts :

  • Chercheurs porteurs : René BAUMONT, (INRA URH) - Hélène RAPEY (IRSTEA UMR Métafort)
  • Acteur référent : Jean-Louis RENOUX, Chambre Régionale d'Agriculture d'Auvergne