En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal Logo AURA

Accueil

RessTerr Auvergne

RessTerr Auvergne : Ressources territoriales, politiques publiques et gouvernance

Résumé :

Le projet RessTerr part du postulat que la ressource territoriale se construit dans et par la coordination des acteurs dans des actions collectives et en cela, elle construit le territoire. La grille des configurations socio-spatiales, appréhendées à la fois comme des révélateurs des processus de développement et comme des activateurs de nouveaux modèles de développement territorial, permet d’analyser ces coordinations d’acteurs. Elle complète, par une formalisation spatiale et visuelle, l’approche dynamique de la valorisation des ressources territoriales développée en Rhône-Alpes. Elle peut être utilisée pour évaluer le potentiel de développement  porté par les projets de territoire et identifier les leviers d’action. Nous montrons la généricité de la grille au-delà des pôles d’excellence rurale, pour tout projet de développement de territoires ruraux et dans les territoires charnières péri-urbains, où l’agriculture peut être considérée comme une ressource et contribuer à une nouvelle gouvernance territoriale. 

4 pages :   Plaquette 4 pages 2010

Principales publications : Liste des publications 2008 - 2010

 

Contribution au développement régional :

 - Contribution à l’identification des enjeux de développement régionaux et territoriaux :

Avec la grille des configurations socio-spatiales, nous explorons les nouveaux modèles de développement qui sont en train d’émerger dans les territoires ruraux et péri-urbains. A ce titre, de nouveaux enjeux sont identifiés, en particulier dans les zones charnières entre urbain et rural. Ils renvoient au nécessaire dialogue entre les acteurs parties-prenantes, à différents niveaux d’organisation. Les outils et dispositifs de démarches participatives que nous développons prennent tout leur sens.

- Contribution aux approches analytiques du développement régional, dans telle ou telle discipline :

Nous avons principalement développé le volet spatial de la grille des configurations socio-spatiales, comme moyen de compréhension des dynamiques territoriales et d’analyse de la gouvernance à l’échelle des territoires (Angeon et Lardon, 2009). Ce regard de géographe enrichit les approches socio-économiques par la formalisation des objets spatiaux supports des actions, moyens d’ancrage territorial et leviers de développement.

 
- Contribution à la compréhension des dynamiques territoriales :

Les dynamiques territoriales étudiées sont  de trois ordres :
- Dynamique de recomposition des territoires, avec création de l’inter-communalité  et positionnement de ces entités intermédiaires par rapport aux entités voisines et englobantes (comme Volvic, Sources et Volcans, pays et PNR).
- Dynamiques de transformation de l’agriculture, en particulier dans les territoires charnières entre l’urbain et le rural et émergence d enouveaux acteurs et de nouveaux rapports à l’agriculture.
- Dynamiques de gouvernance territoriale avec processus de participation et émergence d’acteurs intermédiaires jouant le rôle de médiateurs.

- Contribution au développement régional par la production d’outils d’analyse (bases de données, modèles de simulation, analyses qualitatives...) ou d’outils de pilotage et d’accompagnement :

Notre contribution est dans l’accompagnement des acteurs du changement, par l’intermédiaire des dispositifs de recherche-formation-action que nous concevons. Les outils mobilisés sont plus spécifiquement qualitatifs  et visent à co-construire une vision partagée des territoires de projet. C’est aisni que nous développons une méthode de diagnostic prospectif participatif sous forme de jeu de territoire, jeu d’expression pour faciliter les interactions entre acteurs, que nous adaptons aux différentes situations et questionnements. Nous introduisons également la dimension prospective pour décaler le regard et ouvrir le champ des possibles.

- Contribution à la structuration et à l’organisation de collectifs d’acteurs, et au dialogue entre les parties prenantes :

Nous pensons ainsi faciliter le dialogue entre les acteurs parties-prenantes. Les situations de formation sont des moments privilégiés d’implication des acteurs, qui s’ouvrent plus facilement à de jeunes étudiants et bénéficient de leur regard extérieur. Nous contribuons ainsi à trois fonctions qui nous paraissent essentielles : celle de miroir, pour rendre compte des dynamiques en cours dans les territoires, celle de mémoire, pour garder trace des processus de construction des territorialités et celle de médiateur,  pour traduire les modalités d’actions selon les différents registres de questionnements.

- Contribution à la conception ou à la mise en œuvre des politiques régionales :

Nous envisageons de contribuer à l’adaptation des politiques régionales par la mise en évidence de la diversité des modèles de développement des territoires ruraux et péri-urbains et par l’analyse des conditions de valorisation de l’agriculture comme ressource territoriale. A ce titre, nous avons contribué au travail de la commission Agriculture-agroalimentaire du CESR Auvergne (L’agriculture en Auvergne : l’adaptation permanente d’une profession, pp 68-71 sur l’agriculture péri-urbaine).  Lors du séminaire Auvergne en novembre, nous interviendrons également sur la question de la professionnalisation des acteurs du développement territorial.

- Contribution à la formation permanente ou initiale des acteurs locaux :

Nous contribuons à la formation initiale avec les universités clermontoises (master DTNR) et aux formations initiale (mastère spécialisé ACTERRA) et continue (pour une diversité d’acteurs de l’ingénierie territoriale – élus, techniciens, bureaux d’études) d’AgroParisTech. Nous mettons ainsi en avant le dispositif de recherche-formation-action comme un moyen privilégié d’accompagner les acteurs du changement. C’est aussi une façon de constituer un réseau d’anciens élèves et stagiaires qui démultiplient sur leurs propres terrains et dans leurs propres missions ; les compétences qu’ils ont acquises dans ces formations qui privilégient l’échange d’expériences et la réflexivité. 

 

Contacts :

  • Chercheur porteur : Sylvie Lardon, INRA & AgroParisTech-ENGREF, UMR Métafort
  • Acteur référent : Jacques Fournier, PNR du Livradois-Forez