En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal IRSTEA Conseil Régional d'Auvergne

Accueil

IngeTerr

IngeTerr : Concepts, cadres et pratiques de l’ingénierie territoriale

Résumé :

L'ingénierie territoriale, une métonymie pour parler d’acteurs et d’actions du développement territorial
Décentralisation, territorialisation de l’action publique, redéploiement des services de l’Etat, politiques de contractualisation, culture de projet transforment depuis trente ans les pratiques, métiers, profils et missions des acteurs du développement territorial, à l’interface des dynamiques d’aménagement du territoire et du développement local. L’expression « ingénierie territoriale » a émergé, il y a une vingtaine d’années, d’abord pour désigner un ensemble de praticiens puis, d’une manière métonymique pour désigner leurs missions.
Le projet IngeTerr a contribué à cerner ce concept et son émergence, tout en le mettant en perspective en termes de transformations des pratiques, de besoins de compétences, et de nouveaux outils, méthodes, concepts et dispositifs au service des projets de territoire.
Parmi ces résultats mentionnons notamment : la confirmation de l’intérêt d’étendre le champ des acteurs de l’ingénierie territoriale au-delà du cercle des agents de développement ; l’identification d’idéaux-types et de bouquets de compétences des acteurs de l’ingénierie territoriale ; la caractérisation des liens entre ingénierie et intelligence en matière de territoire ; la conceptualisation et l’opérationnalisation de la notion de chaîne d’ingénierie territoriale, notamment en lien avec la grille d’analyse des configurations socio-spatiales ; la réinterrogation de la question de la formation à et de l’ingénierie territoriale, et de sa professionnalisation.

4 pages :  Plaquette 4 pages 2012

Focus :   "Compétences et référentiel de compétences en ingénierie territoriale"

Focus :   "Idéaltype, profils et parcours des acteurs de l’ingénierie territoriale"

Article sur Wikipedia :  ingénierie territoriale (première version le 20/12/12)

Sélection d'articles et communications téléchargeables :

Trognon L., Cayre P, Maury C., Lardon S., 2012, Ingénierie territoriale, de quoi parle-t-on ?, in Revue d'Auvergne N°602-603, pp. 321-342

Cayre P., Trognon L., Bergeron J., 2012, Institutionnalisation de l'ingénierie territoriale et dynamique des compétences : base de réflexion pour la formation. Communication au Symposium International PSDR-2012 19-21/06/12.

Trognon L., Lardon S., Payre M., La chaîne d'ingénierie territoriale, vers un ingenium territorial ?, 1ère Conférence intercontinentale en Intelligence territoriale " L'Intelligence, la Communication et l'Ingénierie territoriales pour penser ensemble le développement des territoires ", 12-14/10/11, Gatineau, Québec

Trognon L., Penser la chaîne d'ingénierie territoriale, 48ème Colloque ASRDLF, 6-8/7/11, Schoelcher.

 

Principales publications : Liste des publications 2008-2010 

 

Contribution au développement régional (2010) :

  • Contribution à l’identification des enjeux de développement régionaux et territoriaux

A l’échelle régionale, nos travaux peuvent contribuer à nourrir les réflexions et décisions :
- En termes de pouvoir de « faire du développement » : quelles formes d’ingénierie favoriser, et où, en fonction des échelons territoriaux où l’on souhaite favoriser une dynamique de projet : les intercommunalités rurales, les agglomérations, les départements, la Région ?
- En termes de politique régionale : quelles formes d’ingénierie, quels types de contractualisations sont à favoriser selon les stratégies de « faire du développement » ?

  • Contribution aux approches analytiques du développement régional, dans telle ou telle discipline

- Les formes d’ingénierie mobilisées, les lieux institutionnels qui les portent, sont donc particulièrement au cœur des recherches communes avec le projet Ress Terr et aideront à chercher à répondre à l’une de nos questions de début de projet :
o L’ingénierie territoriale doit-elle être définie comme toute forme d’ingénierie mobilisée pour et dans un territoire, ou est-elle plus spécifiquement celle qui contribue à toute forme de construction territoriale au sens strict ?

  • Contribution à la compréhension des dynamiques territoriales

Sur ce dernier point particulièrement, les complémentarités et collaborations étroites avec le projet Ress Terr seront particulièrement sources d’enseignements. Dans la mesure où il ressort que l’activation de ressources territoriales peut être le fruit entre autres de processus relationnels, cognitifs et d’organisation, les formes d’ingénierie qui sont en lien avec ces processus sont particulièrement analysées dans la dynamique du Parc des Monts d’Ardèche et le Projet du Coffret de Chambaran. Autant dans le premier l’importance d’une ingénierie organisationnelle, liée à de l’ingénierie de projet, et portée par le Parc, paraît favorable à une activation de la « ressource châtaigne » par notamment l’organisation des castagnades, autant sa dilution entre de multiples acteurs en réseaux informels paraît avoir joué un rôle dans le non aboutissement du projet.

  • Contribution au développement régional par la production d’outils d’analyse (bases de données, modèles de simulation, analyses qualitatives...) ou d’outils de pilotage et d’accompagnement

Les guides méthodologiques prévus en 2011, notamment en termes de parcours professionnels et de gestion des compétences seront des outils pour les employeurs et agents.
Des outils d’analyse des positionnements et formes de l’ingénierie dans les dispositifs territoriaux pourront être des éléments de méthode et des outils pour les acteurs engagés dans des démarches de développement ainsi que pour les acteurs régionaux.

 

  • Contribution à la structuration et à l’organisation de collectifs d’acteurs, et au dialogue entre les parties prenantes

Comme le montre cette note, les premiers résultats produits ont déjà conforté les moyens d’information et de formation du CRDR, et les premiers séminaires organisés ont été de véritables lieux de formation-action.
Les résultats du projet alimentent, et alimenteront les travaux du réseau UNITER-RA, qui est un des réseaux à l’origine du projet.
Plus fondamentalement, quels liens a l’ingénierie avec les capacités de développement des territoires, et quelle doit être une politique régionale pour cela ? Particulièrement, il ressort de nos analyses dans leur état actuel que les formes d’ingénierie organisationnelles sont celles favorisant l’apprentissage collectif dans les territoires. Quelle est la stratégie à développer. Est-ce cette forme de développement territorial qui est souhaitée ?

 

  • Contribution à la conception ou à la mise en oeuvre des politiques régionales
  • Contribution à la formation permanente ou initiale des acteurs locaux

    Des modules de formation initiale ou permanente sont prévus dans les résultats attendus et ils seront mis en œuvre dans un premier temps par les partenaires du projet, CRDR et partenaires universitaires. Plus largement ils pourront intéresser les autres partenaires, notamment les membres d’UNITER-RA

Auvergne :
Les grilles d’analyse, les définitions, les typologies, les modèles proposés contribuent au développement des territoires et à leur analyse. Ils enrichissent la boîte à outils des acteurs du développement des territoires, élus et techniciens au service de ces territoires, et de tous les autres acteurs impliqués dans leur devenir. Ils sont de nature à leur permettre de porter un nouveau regard sur ce qu’ils sont et font ; la réflexivité est d’ailleurs une des compétences que les résultats suggèrent de développer. Ce nouveau regard ne se réduit pas à l’échelon de l’acteur individuel, il concerne également la coordination collective mobilisée par un projet de territoire, ainsi que les territoires se posant comme entités qui se pensent.
Pour l’heure, les premiers résultats semblent moins contribuer à l’identification des enjeux de développement régionaux et territoriaux qu’à l’identification de pistes de réponses à ceux-là. La notion de chaîne d’IT, la grille d’analyse des configurations socio-spatiale et l’analyse du discours institutionnel apportent en effet des éléments de compréhension des dynamiques territoriales. La formalisation de ces outils et leur diffusion large auprès des acteurs se fera en 2011, leur diffusion jusqu’à présent s'est faite de manière diffuse (réunions, ateliers, restitutions de travaux, opérations de recherche-formation-action).

 Contacts :

  • Chercheur porteur : Laurent TROGNON, APT-Engref UMR Métafort
  • Acteur référent : Florence SEGUIN-CALLOIS, ARDTA